Que vous envisagiez d’ouvrir un café, un restaurant, ou une discothèque, le mot d’ordre est toujours : le respect de la réglementation de base.

Même si le nombre des discothèques a chuté dernièrement, le décret autorisant à ces établissements de fermer à 7h du matin a cependant redynamisé le secteur. De plus, les jeunes sont de plus en plus attirés par les soirées étudiantes, les afterwork, etc.

Donc si vous pensez à vous lancer dans un projet de boîte de nuit, le dirigeant du Smile Club, vous révèle les points essentiels qui vous permettront de réussir.

La taille de votre boîte de nuit

Le premier paramètre qu’il faut prendre en compte est la taille votre boîte de nuit, car elle détermine la capacité d’accueil. Si vous choisissez une grande boite de nuit vous pouvez facilement accueillir plus de 1000 personnes.

Par contre si vous optez pour une discothèque de taille moyenne, vous pouvez accueillir de 200 à 1 000 personnes. Dans ce cas-là, le dirigeant du Smile Club recommande de proposer plusieurs salles et types d’ambiance afin de séduire plus de clients.

Sinon, s’il s’agit d’une petite discothèque, l’idéal serait de viser une clientèle bien précise, ou encore une activité saisonnière.

La réglementation des discothèques

Comme tous les établissements sont soumis à un type de réglementation spécifique. Les boîtes de nuit ne sont pas en reste, il importe donc de respecter les bonnes démarches, pour cela il faut :

  • Avoir les licences autorisant la vente de l’alcool
  • Avoir la permission de la préfecture afin d’ouvrir la discothèque toute la nuit
  • Verser 1.65% du chiffre d’affaires hors taxe à société pour la perception de la rémunération équitable
  • Établir un contrat général de représentation avec la SACEM et payer les redevances liées aux droits d’auteurs (soit 8% du chiffre d’affaires hors taxe).

Notez aussi que les boîtes de nuit ne doivent pas dépasser les 105 décibels. Il importe donc de contacter le service communal d’hygiène et de réaliser, par l’intermédiaire d’un professionnel, une étude acoustique afin de vérifier l’isolation acoustique de l’établissement et si elle est conforme aux normes.

La gestion de la boîte de nuit

Pour réussir son projet de boîte de nuit, il importe de maîtriser certains points relatifs à cette activité.

Il faut être capable d’identifier la clientèle, de détecter ses besoins et y répondre. Il importe de recruter du personnel et des DJs, d’ajuster les animations et les prix aussi.

D’autre part, il faut accorder une attention particulière au chiffre d’affaires, celui-ci se compose de deux parties : les entrées et les consommations. Ajoutons à cela que l’activité de la boîte de nuit connaît un taux de participation très important les vendredis et samedis.

Donc pour garantir la réussite de son projet, il importe de développer et stabiliser le chiffre d’affaires, en maintenant et contrôlant les coûts en personnel et en justifiant chaque charge.